Applications de rencontres et privatisation de l'amour

Applications de rencontres et privatisation de l'amour

23.09.2020 16:15 – 18:00

Match, Meetic, Tinder, Happn, Bumble… Voilà quelques-uns des innombrables sites et applications de rencontres que l’on trouve aujourd’hui sur Internet. Apparus aux États-Unis au milieu des années 1990, ils se comptent désormais en milliers et leurs utilisateurs et utilisatrices en plusieurs millions. Alors que les services de rencontres, tels que les annonces et les agences matrimoniales, représentent depuis toujours une pratique marginale, leurs successeurs numériques se sont largement diffusés. Ce faisant, ils changent la pratique de la rencontre mais mettent aussi au défi les imaginaires amoureux. Les sites et les applications font ainsi l’objet de nombreuses critiques, dont celle d’une marchandisation de l’amour et de la sexualité.

Lors de la conférence de la rentrée du Département de sociologie et de l'Institut de recherches sociologiques, la présentation de Marie Bergström revient sur ces changements qui accompagnent les rencontres en ligne et propose une lecture alternative de ce fait social. Elle insiste sur la privatisation de la rencontre que traduit cette nouvelle pratique, un changement fondamental mais pourtant rarement souligné. La présentation se base sur une enquête empirique à l’origine du livre "Les nouvelles lois de l’amour. Sexualité, couple et rencontres au temps du numérique", et dont elle présente les principales conclusions.

Lieu

Bâtiment: Uni Mail

Principalement en visioconférence (url bientôt disponible)

Organisé par

Faculté des sciences de la société
Département de sociologie
Institut de recherches sociologiques

Intervenants

Marie Bergström, Chargée de recherche à l’Institut National d’Etudes Démographiques (INED), France

entrée libre

Classement

Catégorie: Conférence

Plus d'infos

www.unige.ch/sciences-societe/socio/bergstrom

Contact: missing email

Fichiers joints

Affiches_confrentree_2020.pdf2.61 MB